André Benjamin : presqu’icône 3000 volts

André Benjamin est plus connu en France sous son pseudo André 3000, comme leader du groupe Outkast. Il est chanteur, compositeur, producteur, styliste et comédien.

Son premier vrai tube, chez nous, c’est Ms Jackson, en 2000, sept ans après les  débuts de son groupe aux US. Cette chanson parle de l’attitude de la mère d’Erykah Badu après la rupture des deux chanteurs qui venaient d’avoir un enfant. Les paroles sont hilarantes. C’est un peu la signature d’Outkast : une musique de grande qualité et beaucoup d’originalité dans un milieu du Rap qui se distingue rarement par son humour.

Le parfait exemple de cette créativité débridée, mais aussi d’une évolution plus Pop, sort trois ans plus tard avec l’album Speakerboxxx/The Love Below dont le gros tube a été Hey Ya. Morceau impossible à oublier avec un clip dans lequel André Benjamin endosse tous les rôles. Le groupe connait un succès mondial jusqu’en 2006 quand André arrête pour s’essayer à plein d’autres activités : il s’engage alors en production Cinéma avec Quentin Tarantino et Musicale avec Kelis et The Neptunes. Il continue de chanter, mais comme invité, pour plusieurs collaborations avec Beyonce, Gwen Stefani, Kelis, Jay-Z, Nas, et bien d’autres, tout en composant pour des films et des séries (8 Mile, The Great Gatsby, Grey’s Anatomy…). Il crée également une ligne de vêtements, un dessin animé musical Class of 3000, et joue un peu dans la série The Shield.

Vrai boulimique créatif, André Benjamin s’est retiré en plein succès pour s’atteler à mille projets en même temps. Son retour à la lumière a commencé par la reformation d’Outkast pour le festival US Coachella l’été dernier, avec tous les meilleurs du moment. Mais le vrai projet d’ampleur a été Jimi : All by my side, un film de John Ridley (Twelve years of slave) dans lequel il joue Jimi Hendrix au début de sa carrière. Tout le monde s’accorde à le dire, il y est bluffant… mais le film se cantonnera au box-office américain parce qu’il n’est plus, désormais, qu’un biopic qui n’a pas obtenu les droits de diffusion des chansons d’Hendrix ! Grosse poisse pour notre presqu’icône qui tenait là un rôle pour lequel il était parfaitement taillé, comme le montre cette bande annonce :

Pas de raison de s’en faire pour autant, à 39 ans, André Benjamin commence à être nommé partout pour sa performance. Tranquillement, et quelles que soient les difficultés, il est tellement acharné artistiquement, qu’il revient toujours là où on ne l’attend pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s