Sean Young : presqu’icône very bad girl

Sean Young est une actrice américaine qui commence une carrière fulgurante en 1982 avec le rôle qu’elle obtient, à vingt-trois ans, dans Blade Runner de Ridley Scott. Elle va jouer avec les plus grands comme Bill Murray, Kevin Costner, Harrison Ford, Kyle MacLachlan, Nicolas Cage, Jim Carrey… mais surtout rater des opportunités de travail encore plus incroyables.

(comme toujours, on peut cliquer sur les bulles)

Elle est toujours la fiancée belle, froide et sexy, celle pour qui le héros perd toute raison. Elle galoche tour à tour les plus beaux acteurs d’Hollywood et on voit bien qu’elle s’amuse, joue de sa sensualité, en incarnant des personnages troubles ou très indépendants. Elle est aussi connue pour ses rôles dans Dune de David Lynch, dans Sens unique, un polar à succès de Donaldson, avec Kevin Costner et Gene Hackman, et pour son rôle dans Ace Ventura. On trouve peu d’extraits vidéo d’elle sur le web, il y a plus d’interviews dans lesquelles son caractère frondeur ressort, que de captation de ses rôles. Dans Blade Runner elle est un androïde qui découvre sa condition mais aussi sa part d’humanité et de faiblesses. Voici la version non-censurée de la scène d’amour du film (Attention, la bande-son de Vangelis peut prêter à sourire!) :

Ce qui rend son destin d’actrice fou, ce sont les occasions qu’elle a ratées. Spielberg la repère le premier et elle manque d’un cheveu le casting de Marion pour Les Aventuriers de l’arche perdue. Après Blade Runner et son rôle dans Dune, c’est la dégringolade. Elle devient incontrôlable : Oliver Stone la renvoie de Wall Street, et Woody Allen de Crimes et délits et d’Alice. Ils coupent ses scènes. Sur un autre tournage, elle est accusée de harceler son partenaire. Elle rate le rôle principal de Dick Tracy après avoir trop parlé des avances de « l’homme aux 1000 femmes », Warren Beatty. Au delà des ses excès, elle doit refuser le rôle principal dans Casino, de Martin Scorsese, parce qu’elle est enceinte. Elle se blesse aussi, lors d’un entrainement à cheval, sur le tournage de Batman, de Tim Burton, et est remplacée, au pied levé, par Kim Basinger :

Presqu’icône donc, Sean Young, mais quelle malchance! Beaucoup d’acteurs hollywoodiens connus pour leurs frasques ont réussi à rebondir et à se refaire une place sous le Sunset de Los Angeles. Dans les Eighties, on pardonne plus aux hommes les conquêtes, les excès d’un Sean Penn, de Charlie Sheen ou de Kiefer Sutherland… qu’aux actrices trop rock’n’roll. Depuis, Sean Young prête à rire sur les chaînes de paparazzi. Dernièrement arrêtée à une soirée des Oscars pour avoir frappé un vigile, elle joue, à coup de télé-réalité, avec ses tentatives de sobriété. Le Cinéma aime les histoires de comédiens déchus… Espérons qu’un réalisateur un peu plus courageux lui offrira le rôle dément qu’elle mérite encore.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s