Valentina Terechkova : presqu’icône space oddity

Valentina Terechkova a été la première femme dans l’Espace, elle a passé trois jours en orbite et a fait quarante-huit fois le tour de la Terre, sans coéquipier. Elle avait vingt-six ans ce qui en fait également la plus jeune cosmonaute de tous les temps. Sélectionnée parmi des centaines de postulants, c’est aussi la première civile de l’Histoire à partir dans l’Espace, après une préparation puis une intégration à l’armée. C’était du 16 au 19 juin 1963 et pourtant… connaissiez vous son nom?

(cliquez sur les bulles pour mieux voir les photos)

Dans les livres d’Histoire vous trouverez une chienne, Laïka, quelques hommes, Youri Gagarine, Neil Armstrong et les premiers marcheurs sur la Lune, mais d’une jeune femme, peu de mentions. Resterait-il un soupçon de machisme dans nos chers manuels ? Surement. Mais cela s’ajoute seulement à ce que cette jeune ouvrière du textile a, par la multitude de ses records, joué un rôle fort pendant la Guerre Froide et que la Communication à son sujet a été très réduite hors de Russie. Dans cet extrait vous pouvez voir les photos les plus connues et un bout de la vidéo réalisée pendant sa mission à bord de Vostok-6 (3min48) :

Valentina Terechkova n’a pas pu repartir dans l’espace après son exploit. Son gouvernement ne voulait pas prendre le risque de la perdre, elle était trop importante pour la propagande soviétique de Khrouchtchev.

Elle a aussi du garder le silence longtemps sur les ratées de sa mission. Les nausées dont elle a souffert en orbite, vite attribuées à sa condition féminine, n’étaient que le mal de l’espace dont souffre un cosmonaute sur deux. Quant aux erreurs de programmation de la trajectoire de son vaisseau, qui s’éloignait progressivement de la Terre et n’allait pas pouvoir revenir, elles ont été rectifiées grâce aux données que Valentina a pu constater et communiquer pendant le vol au technicien au sol, qui lui a fait jurer le secret pendant trente ans. Le retour sur Terre a également été ubuesque. Elle s’est retrouvée sans aucune communication et a atterri ailleurs que prévu, au-dessus d’un lac. Après s’être éjectée, elle a fini son épopée en parachute, pour n’être retrouvée que quelques heures plus tard. Elle n’est plus tenue au secret désormais et raconte facilement les incroyables anecdotes de son vol (sous-titré, 2min45) :

Presqu’icônique, ainsi, Valentina Terechkova, parce que l’Histoire ne lui a pas fait la place qu’elle méritait au moment où elle réalisait son exploit et que son nom reste encore trop méconnu. Cela ne l’affecte pas plus que cela. Par contre, à soixante-dix sept ans, elle se dit volontaire pour la future mission internationale sur Mars, avec ou sans retour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s